samedi 23 avril 2011

Et puis Concarneau aussi, dans la foulée !

Après trois heures de train et une nuit de route, nous sommes arrivés (en famille cette fois) à Concarneau, pour le Festival Livre et Mer.
Mon roman "Lâcher sa main" (Grasset) m'a valu d'y être invitée...
Une des premières phrases du livre servait de point de départ pour le concours de nouvelles ouvert aux collèges de la ville.

« Si je me penche, je vois mon reflet. Un reflet secoué par les vagues. J'adore être là, à l'arrière du bateau qui avance, les pieds dans l'eau... »

50 participants, et deux lauréats : Coline et Joshua qui ont écrit (en une heure) deux lettres superbes, bravo à eux !
C'est par là !

J'ai participé à un café littéraire, entourée de Hervé Jaouen et Marie Sizun, sur le thème : "Rêver la mer ou la prendre" ... Mon héroïne, Fleur, prend la mer pour oublier sa mère (le livre s'appelait d'ailleurs à l'origine "Vents violents, mère agitée"). Un café littéraire, rien que le nom m'inquiétait, finalement, c'était une discussion sympathique autour des livres de chacun, bien menée par un animateur/professeur de lettres à l'université...
ça, c'est fait.
J'ai eu la joie de rencontrer Marie, de Maribrairie !
Et puis, Concarneau sous le soleil, c'est magnifique (décidément, j'ai de la chance) :



Après, j'ai croisé deux bretonnes sympas (désolée les filles) :


Bientôt une bonne nouvelle pour "Philo mène la danse" qui aurait peut-être gagné un petit quelque chose quelque part mais chut !
Et un beau projet qui a trouvé une maison, mais ça sera l'objet d'un post la semaine prochaine !

Grâce à tout ça, presque oublié le contrat annulé, comme par magie... ^

Merci à Sardine d'avoir assuré l'intérim du blog !




4 commentaires:

  1. Ninon en petit breton
    Fantine et sa belle mine
    Quelle équipe !

    RépondreSupprimer
  2. Que de beaux moments qui s'enchainent ! :))

    RépondreSupprimer
  3. De rien, c'était un plaisir!
    (et j'aime beaucoup tes deux Bigoudennes!)

    RépondreSupprimer