dimanche 21 avril 2019

Quatre mois en quelques images


Je peine à trouver du temps pour ce blog. Pourtant, je sais qu'enseignants, médiathécaires, organisateurs de salon et lecteurs le consultent.

Rien depuis cet hiver.

Il s'est passé tant de choses ! Un petit résumé ?

Trois parutions !

Un bel album
Voyage de poche chez Alice jeunesse, illustré par Florian Pigé.



Un petit roman jeunesse 
Des vacances bien pourries (ou ma théorie sur les dominos)
Chez Milan, illustré par Oriol Vidal 




Et bientôt (le 24 avril) un roman graphique (pas jeunesse) chez Marabout :
La Maison de la plage 
dessiné par Victor L. Pinel 





Des contrats signés ... en BD chez Glénat pour mon projet sur la transidentité, La Fluidité, et chez Delcourt pour la bio de George Sand, 

Nos Coeurs tordus bientôt en BD !
(ouiiiii !!)

Des projets qui se concrétisent ici et là (mais alors motus pour le moment !) pour des romans, des albums. 

La couverture de mon prochain Exprim', DES ASTRES, chez Sarbacane (en septembre) qui est si belle mais que je n'ai pas le droit de montrer !



Des rencontres ... 

C'était bien à ...  Vannes, Lorient, Saint-Nazaire, Saint-Mars la Jaille, Nozay, Genève et le Valais pour la Bataille des Livres, au salon du Bouscat, à la médiathèque de Mérignac, au salon de  Mirande et au collège Mauguin de Gradignan ! 

Merci aux organisatrices (oui, là, rien que des filles !), à Annaïg, Amélie, Clotilde (on l'a fait !), Violaine, Laurence, Pascale, Véronique et Florence (l'amie)  !
Et merci aux enseignant(e)s, aux documentalistes et aux élèves. 

Un coucou particulier à celles et ceux des montagnes Suisses, aux classes d'Anaïs, de Fanny, de Marilyne, à ceux qui ont chanté, imaginé, joué, créé, cuisiné et écrit pour moi. 
Pour l'émotion, pour les rires, pour tout. 

Un coucou aussi à ceux des ULIS, à ceux qui "d'accord pas", à ceux qui donnent leurs prénoms pour le tome 3 des Coeurs tordus, à ceux qui crient youpi quand ils savent qu'un tome 2 existe, à ceux de Loire Atlantique qui ont écrit alors qu'ils avaient peur, à ceux qui venaient juste d'arriver en France, à ceux qui ont marché sur le fil, à ceux qui ont voulu des choses Rien qu'une fois, à ceux qui aiment Vlad, Zach, Pëppo, Gary, Prune, Luna, Mona, Lou, Josh, Saïd, Flachard, Antonia, Luke, Frida, Colette, Geo, Maximilien et les autres,  et le disent si bien, à Rodolphe qui écrit un roman, à tous ceux qui resteront gravés là.




















Un aller-retour à Paris pour la remise des prix de la Matinales des Lycéens avec le magazine Phosphore et Short Edition, et ma Master Class. 





Bravo aux deux gagnantes dont les textes seront publiés dans la magazine tout bientôt, et merci à Phosphore et Short édition de m'avoir invitée pour cette belle aventure. 




Et il y a eu de l'écriture, de l'écriture, de l'écriture !

Et le printemps. 








vendredi 1 février 2019

Nos Coeurs tordus



Dingue le parcours de notre roman qui n'en finit pas de plaire, un peu partout, de Beyrouth à la Réunion, du Cher à Limoges, et de la Bretagne à Paris. 

Une 24 ème sélection aujourd'hui : pour le prix Marguerite Audoux des Collégiens du Cher !


jeudi 31 janvier 2019

News tous azimuts ! (Je fais le point)



Une bonne nouvelle, Pëppo est en sélection également pour le prix A l'ombre du grand arbre !
Il est sélectionné aux côtés de La fille d'avril d'Annelise Heurtier et Rester debout de Fabrice Colin.

A vos votes !





Les autres sélections de Pëppo à retrouver ici !


Il est toujours coup de coeur un peu partout, ici à la librairie Mollat (Bordeaux) :


Et élu "Coup de coeur des coups de coeur" chez MéliMélo de livres !!



Côté BD ... du nouveau !

Bientôt la parution de La Maison de la plage (qui s'appelait 23 rue des vagues à l'origine) chez Marabulles. Dessins Victor Pinel !




Le tome 1 du roman graphique sur Dolto paraîtra en octobre chez Delcourt (tome 2 en 2020).
Dessins Alicia Jaraba !
L'onde Dolto. 





Et puis je pars pour une année d'écriture BD avec la biographie de George Sand ("La fille du siècle", Delcourt), dessins de ma chère Kim Consigny,


(rough)



un roman graphique sur la transidentité (La Fluidité) chez Glénat
Dessins Marion Cluzel !




et l'adaptation de Nos Coeurs tordus d'abord (j'en dis plus dès que les contrats sont signés !)


Côté romans ado / Jeune adulte 

Parution en septembre de Des Astres (Exprim' Sarbacane)


Et d'autres parutions (albums, séries, roman junior) !


Côté direction de collection ... 
Les deux derniers "romans dessinés" viennent de paraître :


Notre neige à nous de Thomas Scotto (ill Marie Novion)

et La Cerise sur le gâteau (Gaia Guasti, ill Clémence Pénicaud).

Deux livres magnifiques, l'un poétique et chaleureux sous la neige, l'autre truculent et gourmand au pays des voisins. 



Foncez !












vendredi 18 janvier 2019

Création en live avec Phosphore !








Le magazine Phosphore organise un prix très original : le 10 février, les lycéens entre 14 et 19 ans ont entre 11h11 et 18h18 pour écrire un poème ou un très court texte sur un thème donné. 

Courant avril, je rencontre les 20 gagnants à Paris !
Hâte !





jeudi 17 janvier 2019

Pëppo nominé au Prix Sorcières !



Une très belle nouvelle aujourd'hui !





Pëppo est en sélection pour le Prix Sorcières 
catégorie Carrément passionnant (Maxi)



Merci, vraiment !





mardi 11 décembre 2018

Une semaine à Magland !


Je ne déserte pas ce blog, mais je n'ai plus beaucoup de temps pour y venir aussi souvent qu'avant. 

Mais cette semaine-là, à Magland (près de Cluses), je veux en parler !


Justine, l'extraordinaire bibliothécaire, m'avait invitée une semaine en novembre. 
Elle avait prévu plein de choses ...

Des ateliers dans les deux écoles de la ville (les marmites à écrire ont chauffé !)...








Une rencontre publique (avec dédicaces) à la bibliothèque : 




Un atelier d'écriture pour les ados autour de mon album Les bruits chez qui j'habite (ill. Claire Cantais)... 





Une rencontre et un atelier avec le foyer d'adultes handicapés ...
où on a parlé bêtises et rêves un peu fous !











Je me souviens que … je ne savais pas qu’il ne fallait pas brûler la tapisserie.

Je me souviens que je ne savais pas qu’il ne fallait pas faire de bêtises quand j’étais petit.

Je me souviens que j’ai tiré sur la nappe du repas de Noël et que tout est tombé !

Je me souviens que j’ai fait un trou dans le mur avec mon doigt.

Je me souviens que j’ai repeint la maison en noir.

Je me souviens qu’il faut trier parce que j’ai fait beaucoup de  bêtises.

Je me souviens que j’ai trop bu à Tahiti.

Je me souviens que j’ai joué au coiffeur sur ma cousine.



J’ai escaladé sur une paroi rocheuse et que je ne savais pas redescendre. J’étais seul et j’avais peur.




(Thierry et Coline, ravis de voir que, tous ensemble, on avait écrit quelque chose de très beau)






Et un atelier avec les résidents de l'EHPAD :





Je me souviens de mes bêtises

Je me souviens que … j’ai fait tellement de bêtises que je les ai oubliées.
Je me souviens que j’ai renversé la grosse  bassine d’eau posée sur le fourneau de la classe. C’était malin : pendant qu’on nettoyait, ça faisait passer le temps.

Je me souviens que je n’aimais pas l’école alors je me suis sauvé !  Mes parents ont appelé les gendarmes. Pendant ce temps-là, je me promenais dans le Bois du Boulogne.

Je me souviens que je suis allée à pieds à Flaine par les petits chemins avec mes frères, sans le dire aux parents !

Je me souviens que j’ai découpé en mille morceaux le cahier de chansons de maman. J’ai coupé la broderie ! Maman était si triste après, on n’avait plus les paroles des chansons.

Je me souviens qu’on réfléchissait à deux fois avant de faire une bêtise parce que les parents étaient très sévères.

Je me souviens qu’en 1944, on m’a demandé où était le maquis et que j’ai répondu : « Là-haut dans les montagnes ! »

Je me souviens que j’ai mangé les chapeaux des ananas sur le dessus de la tarte.

-->
Je me souviens que je suis montée dans la 4L et que j’ai desserré le frein à main. J’ai traversé la route en marche arrière et je me suis retrouvée dans le tilleul !




Une semaine épuisante mais lumineuse, où les idées fusaient et les rires aussi. Et où l'émotion n'était jamais loin. 
Un accueil chaleureux (merci aux enseignant(e)s des deux écoles, aux éducateurs du foyer et à Laurence, l'animatrice de l'EHPAD !), des gens motivés et enthousiastes ... 
Un immense merci à toi, Justine. 

J'ai aimé lire de la fierté dans les regards de ceux qui avaient peur d'écrire et qui l'ont finalement fait.

J'ai aimé entendre "c'était bien, faudrait que ça soit toutes les semaines !"
"Alors, on est capables de ça ?"
ou
"Tous ensemble, on a écrit un poème joli"



J'ai aimé !

MERCI 💗💗💗💗