dimanche 14 février 2016

Et des maths, vous en voulez des maths ?



Hum... les maths et moi ...

J'ai passé une scolarité entière à les maudire, à pleurer devant des exercices, à enchaîner les cours particuliers avec des profs le mercredi après-midi  (miam) ...
J'ai fini par avoir 01/20 au bac, et le pire c'est qu'en sortant de l'épreuve, j'étais assez contente de moi :)
J'ai trouvé qu'enseigner les maths devenait difficile en mai-juin quand j'avais des CM2 et qu'il fallait leur expliquer la proportionnalité.
Avec une de mes collègues, (Marlène, je t'embrasse !) on décloisonnait : je faisais les productions d'écrits dans sa classe, elle faisait les maths dans la mienne. Le reste du temps, j'ai toujours pensé que le fait d'avoir vraiment du mal avec certaines notions me permettait de les aborder autrement avec les enfants. On cherchait ensemble, parfois. Et c'était pédagogiquement pas mal du tout.

Bref ... là, je vous raconte un peu ma vie, on est d'accord.

Mais c'est pour que vous compreniez bien à quel point j'ai été heureuse de participer à l'élaboration d'une méthode de maths pour Magnard écoles.
Je rassure tout le monde, je n'ai rien conçu de mathématique, je n'ai pas élaboré le concept, ni imaginé les exercices, ni étudié les pédagogues. Pour cela, il y avait une équipe d'enseignants et de chercheurs très compétents, et ça valait mieux !
Non, ce qu'on m'a demandé, c'est imaginer de courtes histoires sous forme de petites BD, pour aborder chaque notion du programme de CP. D'inventer des petits personnages, une mascotte et un univers pour motiver les enfants à entrer dans une notion. Une méthode qui propose de placer les concepts dans un contexte narratif : l'enfant, au cours de la méthode, s'attache aux personnages, suit leurs aventures et on espère, progresse, comprend les enjeux.

Alors, avec l'illustrateur Loïc Méhée (et l'équipe de Magnard, Isabelle Ravilly, Marion Jacquemart, Anne Samain et Odette Dénommée) on a planché.
L'éléphant Archi est né. Et à ses côtés, deux enfants : Nino et Lalie.
Des aventures, il va leur en arriver, des épreuves, ils vont en traverser.


Au départ, ils étaient comme ça :



Et puis, Lalie a un peu changé !
Découvrez-la sur la couverture de la méthode qui sort bientôt et qui sera dans les écoles à la rentrée :



J'ai aussi réécrit les énoncés des exercices créés par Thierry Dias, en intégrant ces petits personnages et en essayant de varier un peu les plaisirs. 

Voilà. 
J'ai adoré faire ça. 
Essayer de rendre les maths un poil différentes. Ou en tout cas, trouver un axe qui rassure les enfants en difficulté, qui décale un peu l'entrée dans les concepts (un peu, c'est tout, pas de panique).

Le lien vers le site de Magnard :


MERCI de m'avoir fait confiance pour ça aussi. 








9 commentaires:

  1. Ah! Moi qui déteste les maths! Un nouveau manuel à étudier pour mes Cp alors :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça serait génial si tu tentais cette méthode ! Tu me diras !

      Supprimer
  2. Argh... Les maths !
    Félicitations au carré, alors, pour tout ça !

    RépondreSupprimer
  3. Quelle transversalité Séverine ! Faire de la maîtrise de la langue en math - bravo ! J'aime.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ce beau travail! Mes élèves de CP attendent avec une grande impatience le prochain défi de la fée. Ma rentrée avec Archimaths et les personnages que vous avez créés a été un succès! BRAVO!

    RépondreSupprimer