jeudi 16 octobre 2014

Tess, tome 2 : "Il est où, Blonk ?" (gros niveau de mignonitude) et concours !




C'est aujourd'hui (enfin je crois !) que sort le tome 2 de la série pour les tout-petits : Les questions de Tess !

Illustrations Loïc Méhée, aux éditions Frimousse.

Après la question "ça sert à quoi ce truc ?" (où on parlait du pot) :





voici 
"Il est où, Blonk ?"

où on parle du doudou.




(Blonk, avant)


(Blonk, après)


Pas du doudou tout beau, tout propre (les vrais doudous ne le restent pas longtemps), non, de celui qui pue et que les parents essaient désespérément de mettre à la machine, sans succès. 


Dans ma vie, j'en ai connu des doudous (et des odeurs de doudous) !

Celui de Thélio s'appelle Pain d'épices (Pain d'Ep' pour les intimes).
Quand il est parti faire ses études aux Etats-Unis, il l'a emmené avec lui. 






Ceux de Ninon s'appellent les "deux Dao" (le Daorange et le Dao-rouge) et ils ont passé trois ans à servir de tétine. 
ça crée des liens. 
On verra si, en juin, elle les mettra dans son sac pour aller passer ses épreuves de bac. 





Ceux de Fantine s'appellent Popop' et ... Doudou (tout le monde ne peut pas s'appeler Blonk), et je les ai encore croisés ce matin, au pied de son lit, alors qu'elle se préparait pour le collège. 




Donc, vous l'avez compris, cette histoire sent le vécu.


Allez : à vous !
Un exemplaire de Blonk, ça vous dit ?

Vous me racontez une histoire de doudou en commentaire, ou vous m'envoyez une photo d'un doudou (qui pue, c'est mieux), ou juste le nom du doudou de vos enfants (ou du vôtre)... comme vous voulez !

Pour une fois, pas de tirage au sort mais je ferai voter mes trois ados, le dimanche 26 octobre. 

Bises à tous !

❤︎





27 commentaires:

  1. Le mien s'appelle Pénélope ! Un magnifique chien (violet au départ).
    Je l'ai eu sur le tard, mais il tient une grande place dans mon cœur.
    Il passait ses nuits avec moi, et était d'un grand soutient dans mes moments de grandes peines (le rôle du doudou quoi).
    Il était courageux (enfin devrais-je dire elle vu son nom ^^), et devait guetter les moindres faits et gestes de mes grandes soeurs (3 quand même).
    Elles prenaient un savoureux plaisir à me le dérober et le boxer (oui oui boxer, avec le poing et en me regardant droit dans les yeux le sourire aux lèvres !! cruelles !!!!!!). Pauvre Pénélope. (mais ça ce n'est rien à côté de la suite !!)
    Pénélope est partie avec moi lorsque j'ai déménagé avec mon amoureux. Trônant fièrement sur le lit, et savourant sa place (défiant même l'amoureux !).
    Et puis, et puis... nous avons eu un chien.
    Un vrai, avec des poils et des dents...
    Un petit chiot, le ventre rond, le regard plein de malice, et joyeux de découvrir le monde...
    Un petit chiot qui (comme tous les chiots) s'amuse, et explore : l'apprentissage des bêtises !
    Voilà comment un jour, je retrouve Pénélope la tête à moitié arrachée... J'ai pleuré... beaucoup...
    Pénélope est toujours là, dans un petit sac, attendant que je trouve une main aux doigts d'or capable de me la réparer....
    Rassurez-vous, Clash (mon chien) est toujours là aussi (fort heureusement !!), il a toujours son côté fou-fou mais je crois qu'il ne recommencera pas à s'amuser avec Pénélope... (enfin j'espère !)

    RépondreSupprimer
  2. tu demandes tu as

    mon doudou s'appelle Mimi, tout simplement et tu le connais bien

    je me demande si tu n'as pas pris modèle sur lui pour Blonk, un air de famille

    Une cousine qui passait là

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. toujours à ramener la couverture à toi ^^

      bises

      Supprimer
  3. Mon doudou à moi était un panda. Je le trainais partout avec moi, parait-il, et le partageais seulement avec les chiens de la maison. :)

    RépondreSupprimer
  4. Face aux chiens, oui. Mais pas face à un déménagement :(

    RépondreSupprimer
  5. pas de photo mais juste une anecdote, justement... Mon Arthur de 11 ans... collégien, donc... qui me sort hier "tu les as lavé les doudous que j'ai mis au sale ??".... sachant qu'il s'agit d'une dizaine de "couches tissu", vous savez ces trucs qui servent à tout quand on a un bébé...bref, moi...."euh... je pensais qu'ils étaient là parce que tu avais ENFIN décidé de t'en débarrasser !... "... lui "ben non, alors tu les laves quand ?".... hum... au secours... 11 ans, quoi...

    RépondreSupprimer
  6. Mon doudou, c'était un vieux bout de couverture qui ne ressemblait plus à rien, sans couleur définie, ni forme précise... et qui faisait hurler ma mère!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "sans couleur définie ni forme précise" les meilleurs quoi ^^

      Supprimer
  7. Mon doudou c'était un carré de tissu rose un peu polaire avec une jolie ruban qui faisait le tour. C'était ma mère qui l'avait fait et du coup je ne le lâchait pas ! Il a fini troué de partout et forcément il était très souvent d'une couleur trèèèès loin de son rose bonbon immaculé !

    RépondreSupprimer
  8. Blonk , j ai adore - tellement vrai , Robin se traîne un morceau de mon t shirt depuis 5 ans ... Il ne ressemble plus à rien !

    RépondreSupprimer
  9. Moi j’ai connu le doudou ETIQUette. Lilas adorait les étiquettes.
    Elle aimait seulement celles dans lesquelles on pouvait passer les doigts et qui étaient douces… elle avait ses étiquettes préférées : les "PETIT BATEAU" et Les "doudou" et compagnie. Elle accrochait les peluches à chaque doigt de la main dans son lit. Un jour j’ai coupé toutes les étiquettes que j’ai trouvé sur mes T-shirt petit bateau et je lui ai cousu sur deux carrés de tissu… et je la revois se lever le matin avec ses doudou accrochés aux orteils !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. trop mignonne Lilas, je me souviens très bien aussi du doudou étiquette !!

      Supprimer
  10. Moi ce n’était pas un doudou mais un « nin-nin ». J’avais plusieurs "nin-nin ».
    C’était des morceaux de tissu très très doux, très usés… comme par exemple un vieux morceau pyjama qu’on a porté, porté...
    J’en avais plusieurs pour gérer les moments où ma maman les mettait à la lessive. (car un min-nin propre, rêche qui sent la lessive n’était plus pour quelques temps un nin-nin)
    Mais ce que je préférais c’est que ce nin-nin soit froid… alors je m’amusais à refroidir mon truc de tissu en le tournant en l’air et il y avait un roulement de nin-nin sur la couette… et dès que le nin-nin que j’vais sous le nez devenait trop chaud, hop, je l' échangeais…

    Comme je ne voulais pas m’en séparer je les avais rangés dans mon armoire. Un jour (je ne vous dirais pas combien d’années plus tard) je les ai tous sortis, les ai mis sous mon nez….
    Je n’ai jamais retrouvé leur odeur, la sensation du doudou froid, alors je me suis dit qu’il était enfin temps de les jeter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah mais tu nous avais caché tout ça ^^
      (j'adore !)

      Supprimer
  11. ce qui est rigolo c'est que mes enfants ont eus le même doudou, ou quasiment, presque le même modèle de nounours.

    et aussi la même odeur, entre le munster et l'ail.

    RépondreSupprimer
  12. Nounours et monsieur lapin, c'est le nom des doudous chez nous.
    Quand on était au Bénin, Philémon avait "Néné", un chouette nounours bien poilu qu'il ne lâchait jamais. Un jour, en voiture, "Néné" est passé par la fenêtre, il en avait marre, il voulait voyager. On est revenu en arrière, on a demandé aux "tatas" qui vendaient des mangues dans le coin, personne n'avait vu le nounours. On flippait à mort, on se demandait comment notre enfant allait vivre ce moment de deuil, cette perte brutale, mais en fait il s'en foutait complètement. Au retour en France, il a enchaîné avec un 2ème nounours qui est aujourd'hui plein de trous. Même quand il sort de la machine, il sent le vieux nounours qui pue. Mais rien ne vaut une bonne longue séance de gratouillage de doudou odorant au retour de l'école.
    Son petit frère, l'année dernière, a décidé un beau jour que les doudous, ça allait. Il a arrêté tout seul, sans patch. Un vrai dur.

    RépondreSupprimer
  13. Heu... je pense que le sort ne veut pas que je participe à ce concours ! Après deux jours pour arriver à afficher le blog, contente de moi, je rédige un post de la mort et il disparait à chaque publication... Alors, moi aussi je veux un doudou ! Car là, me faut un truc remonte moral ! Baba le singe n'est pas disponible, il est en pleine conversation avec deux ados au bord du fou rire... MissChat a encore disparu dans le bazar d'Angèle, heureusement qu'il n'a pas peur du noir. Chéri est en réunion jusqu'à fort tard... Donc, une vie sans doudou, c'est une vie trop triste !!!

    RépondreSupprimer
  14. Coucou ! :)
    Chez moi, c'est Mr Félix le chat, qui possède un doudou, et il dort très souvent avec ! ^^
    Bon, avant il y en a eu d'autre, mais les anciens ne lui plaisaient pas, et quand ça ne lui plaisait pas, et bien il le balançait du haut des escaliers. (Oui, je suis d'accord, mon chat est totalement taré, d'ailleurs, il y a deux jours, il s'est mis à courir, s'est pris la vitre en pleine tête et a fini par tomber deux secondes plus tard, mais je te rassure, il va bien ^^')
    Voilà une photo (j’espère que tu arrivera a la voir)
    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1541595849390535&set=pcb.1541596202723833&type=1


    RépondreSupprimer
  15. Alors, voilà.

    Mon doudou s'appelait "JojoMollo", et c'était un petit singe. Je n'autorise personne à dire qu'il sentait mauvais : c'était la plus merveilleuse odeur qui soit au monde. Point. Point final.

    Je l'ai perdu, je ne sais pas où, ni quand mais j'ai toujours sa bonne odeur en tête.


    Julie Descargues

    RépondreSupprimer