mercredi 14 décembre 2011

Vive Mamy (épisode 4 !)

Une jolie moisson du mercredi pour le concours avec Lionel !:


La mamy hyper féminine de Flambi (et une recette bien à elle !):





Les "quelques mots" bien pesés et joliment tournés de Julie Bélaval Bazin :

Quelques mots pour mamie ne suffisent pas.
Quelques mots ne peuvent habiller cette feuille,
De tout l’amour qu’elle tisse avec soin, pour nous, depuis toujours.
Quelques mots sont bien peu de choses,
À côté de ses bons petits plats, cuisinés selon les goûts de chacun et qui, 27 ans après, sont toujours aussi délicieux.
Quelques mots suffiront peut-être,
Pour compter les années qui passent, pour une mamie qui n’a pas d’âge, car c’est un secret bien gardé par ses mots et ses yeux.
Les années passent, mais le temps qui file n’a pas d’effets sur son beau visage.
Quelques mots ne suffisent sûrement pas pour raconter ses folles journées,
Où elle court, court pour s’occuper de ses petits-enfants (et arrière-petits enfants) depuis si longtemps !
Quelques bulles de champagne qui éclatent doucement, dans une coupe en cristal,
Une robe de soirée, un gâteau raffiné, quelques pas de danse et voilà une jeune fille aux cheveux d’ébène qui danse et n’a pas d’âge !
Quelques mots pour décrire sa garde-robe, chic et à la mode, seraient bien dérisoires, … il faut dire que sa taille de guêpe lui permet toutes les coquetteries !
Quelques mots ne suffisent pas pour lui dire combien je l’aime.
Puis pour lui dire merci, mille mercis, pour toutes ses attentions, pour elle et pour la super mamie qu’elle est.


Le texte plein d'amour de larmes de Nathalie P.

Mamie pour moi, maman-chérie pour ma mère, mamilette pour ma cousine Christine, Paulo pour mon grand-père (toujours aux petits soins pour elle)
, bonne-maman pour mes enfants..... Paulette pour les autres....
Autant de petits noms pour cette jolie Mamie à la peau douce et au teint de porcelaine.
Quand je pense à elle, c'est avant tout l'odeur de son parfum qui me revient, à la fois doux, léger et crémeux.
Le parfum de cette Mamie toujours pomponnée et qui n'apparaissait qu'après de longs moments dans la salle de bain.
Mamie fragile aux mains douces et fines, au corps gracile mais au maintien royal.
Il m'a fallu des années et le décès de mon grand-père pour comprendre que cette petite Mamie fragile cachait sous cette peau douce et velouté une Mamie pleine
de ressources, de volonté et de force.
A toi, Mamie partie rejoindre Papy il y a 5 ans jour pour jour, je te garde dans mon coeur.


Je trouve que vous nous confiez de jolis secrets, alors merci encore à tous !




3 commentaires:

  1. Que tout cela est beau !! Merci Séverine et Lionel de nous offrir ces jolis mots et ces images que chacun de nous garde en soi.

    RépondreSupprimer
  2. Merci à tous les deux pour ce beau concours!

    RépondreSupprimer
  3. Je ne participe pas mais je me régale de ce beau concours!

    RépondreSupprimer